Vers les cimes !

Balades photographiques d'un accompagnateur en montagne

De la Thur à la Fecht (1/2)

Rédigé par Guillaume, le .

Ou comment découvrir quelques visages des Vosges qui pourraient en surprendre plus d'un ! Voici le récit d'une petite traversée de deux jours qui nous mena, en juin dernier, de vallées en crêtes, parmi les prairies fleuries, au bords de lacs enchâssés dans l'écrin des forêts verdoyantes, et par des endroits des plus sauvages …

Quittant le train dans la vallée de Thur, à Wesserling, nous entamons notre périple par un sentier qui serpente joliment sur les pentes rocheuses et boisées en direction du Treh. Au terme de cette première ascension, et après avoir repris quelques forces à la ferme-auberge du lieu, nous gagnons le Threkopf, notre premier point culminant. Marchant dans une prairie que la belle saison commence à fleurir, nous profitons d'un panorama à tous azimuts

Sur les pentes du Trehkopf

Passant rapidement par la station du Markstein, nous plongeons sur les pentes menant au Lac de la Lauch. Au pied de la descente, ses berges paisibles nous accueillent dans un cadre enchanteur. Tel un miroir serti de forêts, le plan d'eau reflète l'azur du ciel.

Le Lac de la Lauch

Poursuivant notre chemin, nous traversons de nouvelles chaumes fleuries où les capitules d'arnica, encore peu nombreux, lancent leurs éclats jaunes.

Arnica des montagnes

Puis au col de l'Oberlauchen, nous jetons un rapide coup d'œil à la vallée de la Fecht qui s'ouvre devant nous. Nous ne la rejoindrons que demain.

La vallée de la Fecht, avec les villages de Metzeral et de Sondernach

Nous arrivons enfin la grande crête où, du haut de chaque éminence, il est possible d'admirer les sommets qui s'enchaînent aussi loin que porte notre regard. Avec leur allure arrondie, le faîte couvert par les chaumes et les pentes boisées, ces reliefs font penser à autant de têtes chauves. Ce que la toponymie vient confirmer : Rainkopf, Rothbachkopf, Batteriekopf…

Depuis le Schweisel, vue d'une portion de la grande crête des Vosges allant du Batteriekopf à gauche juqu'aux deux Hohnecks au fond à droite.

Après ce magnifique tableau, nous gagnons le refuge tout proche. Suivra encore un « petit » repas marcaire pour clore cette première journée.

Lire l'épisode suivant →

Classé dans : Randonnée

Mots clés : Alsace, été, Vosges, France, photographie, train

4 commentaires

Guillaume

Accompagnateur en Montagne. Émerveillé par les trésors de beauté de la Nature qu'il immortalise au travers de la photographie. Passionné, il aime partager et faire découvrir ce qui le touche avec les personnes qu'il accompagne au fil des randonnées.