Vers les cimes !

Balades photographiques d'un accompagnateur en montagne

Le Grand Wintersberg & le château du Wasenbourg

Rédigé par Guillaume, le .

Les sommets des Vosges du Nord sont certes bien plus modestes que leurs homologues méridionaux, mais ils cachent aussi leurs petits trésors. Des panoramas depuis la tour du Grand Wintersberg, les ruines du château médiéval du Wasenbourg : voilà de quoi concocter un joli programme pour une sortie. Dans le ciel, un voile de nuages fait écran au soleil, affadissant la lumière et palissant les couleurs. Qu'à cela ne tienne, voyons voir ce que donnent des prises de vue en noir et blanc…

La voiture est stationnée à la gare de Niederbronn-les-Bains et nous partons en direction du Grand Wintersberg. Passant à la source Lichteneck aussi appelée Celtic, nous ne manquons pas de boire cette eau qui jaillit d'une fontaine publique. Prenant lentement, mais sûrement, un peu d'altitude, nous échappons aux brumes automnales qui tapissent les vallées. Nous arrivons au camp celtique, un promontoire rocheux délimité par un mur de pierres sèches qui domine la vallée du Falkensteinbach.

La vallée du Falkensteinbach vue depuis le camp celtique

Nous poursuivons l'ascension voilà enfin la tour qui trône au sommet du Grand Wintersberg. Du haut de sa plateforme, le regard porte très loin. Au nord et à l'ouest, parés de forêts, les sommets tout en rondeur se blotissent les uns contre les autres. Vers l'est, la plaine du Rhin se déroule jusqu'au pied de la Forêt Noire. Vers le sud, les Vosges Centrales se profilent, le Mont Saint-Odile veille.

La tour du Grand Wintersberg
Les sommets arrondis des Vosges du Nord

Le balade se poursuit vers le Wasenkeopfel, une éminence se trouvant de l'autre côté de la vallée du Falkensteinbach. Suite à une petite erreur de navigation, nous voilà en train de grimper au plus raide de la pente dans une ligne de coupe parmi les ronce et les arbustes. Rien de tel qu'un petit peu de hors-piste pour pimenter notre randonnée.

A travers les broussailles d'une ligne de coupe

Parvenus au sommet, nous découvrons une autre tour panoramique, de taille plus modeste cette fois. Les arbres la dépassent et la vue se fait malheureusement au travers des branchages. Sur une plaque en fonte, un petit poème en allemand fait l'éloge de la beauté des paysages visibles depuis cet endroit.

La petite tour du Wasenkeopfel

Nous rendant à présent aux ruines du Wasenbourg, le chemin nous mène à des roches à cupules visiblement aménagées par l'homme, ce qui donna naissance à toutes sortes de comtes et légendes. Nous traversons ensuite un Jardin des Fées (ils en existent dans d'autres endroits des Vosges) qui est une sorte d'enclos carré délimité par des talus épais fait de pierres. Là encore, les interprétations sont variées. Et à travers des troncs apparaissent enfin les murailles de la forteresse médiévale. Au milieu de sa clairière, le château se dresse fièrement. Un mur bouclier, un âtre, des fenêtres géminées ou encore des corniches ornementales, autant de vestiges architecturaux qui comblerons le visiteur curieux. Et aussi de quoi recharger mon imaginaire avant de redescendre bientôt…

Les ruines du Wasenbourg
Vue intérieure de la ruine où l'on peut encore observer divers aspects de l'architecture médiévale

Classé dans : Randonnée

Mots clés : Alsace, France, photographie, Vosges, automne

2 commentaires

Guillaume

Accompagnateur en Montagne. Émerveillé par les trésors de beauté de la Nature qu'il immortalise au travers de la photographie. Passionné, il aime partager et faire découvrir ce qui le touche avec les personnes qu'il accompagne au fil des randonnées.