Vers les cimes !

Balades photographiques d'un accompagnateur en montagne

La traversée des Monts Jura (3/5)

Rédigé par Guillaume, le .

Le soleil éclatant fait s'élever des fumeroles de vapeur des prés détrempés de rosée. Nous démarrons une nouvelle journée de randonnée où nous allons rejoindre les premiers sommets des Monts Jura.

← Lire l'épisode précédent

Le Colomby de Gex

Nous quittons le gîte pour descendre à Mijoux et nous traversons la Valserine. Depuis des siècles, des frontière ont suivi le tracé de cette rivière et ses rives ont vu passer bien des royaumes, des empires et des pays. Aujourd'hui, les deux bords sont en France, l'un dans le département de l'Ain et l'autre dans celui du Jura. Nous attaquons ensuite la longue remonté sur le versant opposé de la combe et nos efforts nous font déboucher au Col de Faucille. Poursuivant encore notre ascension à destination du Grand Montrond, nous voyons les forêts s'éclaircir, les arbres se faisant plus petits et claire-semés laissant la place aux chaumes d'altitude.

Une gentiane

Encore un dernier raidillon à gravir et nous gagnons le sommet. Là, un spectacles grandiose s'offre aux yeux des visiteurs. Petit tour d'horizon. Au nord, le Dôle et son radôme semblent bien loin dans le décor, tandis que le Petit Montrond se tient tout à côté. A l'est, des falaises de calcaire abruptes s'enfoncent dans le piémont qui s'adoucit vers le Lac Léman. Toujours à l'est, les Alpes font pointer en toile de fond leurs sommets enneigés au milieu desquels trône le Mont Blanc. Au sud, les sommets des Monts Jura se succèdent en enfilade. Et enfin à l'ouest, le massif du Jura s'évanouie dans le lointain.

Du centre vers la droite, le Grand Montrond, le Petit Montrond surmonté de l'antenne, la Dôle tout au fond

C'est dans ce décor extraordinaire et sauvage que nous poursuivons notre journée de randonnée. Nous rencontrons peu de monde, si bien que nous avons parfois le sentiment d'être seuls au monde. Au fil des accidents du relief que nous passons, les mille-feuilles de calcaire des falaises et les sommets alentour se montrent sous des perspectives sans cesse renouvelées. Le passage au Colomby de Gex nous offre une fois de plus une vue totalement dégagée. Au nord, le radôme de la Dôle affiche maintenant une taille bien modeste.

Sur les crêtes
Carlines
Falaises de calcaire

Tout l'après-midi, nous avançons en longeant le bord des falaises surplombant le Léman. Quand nous atteignons les remontés mécaniques du Col de Crozet, la fin de cette étape n'est plus très loin et nous allons quitter les crêtes pour aujourd'hui. Un dernier regard vers le Mont Blanc qui nous aura une fois de plus accompagné tout au long de notre marche et nous descendons vers le refuge du Ratou. Les dénivelés avalés aujourd'hui rendent cette dernière partie difficile. Mais parmi les arbres, nous distinguons déjà le chalet et bientôt nous pourrons gouter à l'accueil chaleureux et enthousiaste des gardiens, ainsi qu'au repos bien mérité.

Le massif du Mont Blanc

Lire l'épisode suivant →

Classé dans : Randonnée

Mots clés : France, photographie, Jura, Alpes, refuge, automne

4 commentaires

Guillaume

Accompagnateur en Montagne. Émerveillé par les trésors de beauté de la Nature qu'il immortalise au travers de la photographie. Passionné, il aime partager et faire découvrir ce qui le touche avec les personnes qu'il accompagne au fil des randonnées.