Vers les cimes !

Balades photographiques d'un accompagnateur en montagne

Gravir le toit de l'Europe (2/3)

Rédigé par Guillaume, le .


Après deux sorties en Suisse pour nous confronter techniquement et physiquement à la haute montagne, Charles et moi débarquons à Chamonix pour une semaine, la grande semaine ! Et nous la commençons par une sortie d'acclimatation de deux jours au glacier du Tour.

Depuis le village du Tour, nous partons à pied rejoindre le refuge Albert 1er avec tout notre bardas d'alpiniste sur le dos. Le sentier panoramique ne cesse de nous livrer des vues splendides. Je contemple la vallée de Chamonix, le col de Balme, les Aiguilles Rouges. Au loin, en avant goût, le Mont Blanc expose son massif immaculé. Nous atteignons enfin le glacier et le refuge. Un groupe de jeunes Danois inonde la terrasse dans une joyeuse cohue alors que nous faisons une belle pause au soleil. Puis, ayant laissé le gros de nos affaires, nous partons encore à la recherche du meilleur chemin à travers la moraine pour le lendemain. Le soir arrive vite et de ses derniers rayons, le soleil rasant magnifie le paysage.


Dominant le Glacier du Tour, le refuge Albert 1er



Le Glacier du Tour éclairé par le soleil couchant

La nuit est courte. Alors que nous prenons notre petit déjeuner, les Danois ont déjà une certaine avance sur nous. Nous prenons notre temps pour qu'ils nous distancent davantage. Et quand nous attaquons le glacier, leurs cordées sont déjà loin. A mesure que nous marchons, la lumière de l'aurore révèle des paysages grandioses. Le vent s'est également levé, modéré mais glacial. En haut, nous escaladons quelques roches pour arriver à la Tête Blanche, belvédère idéal pour contempler le Glacier du Trient et l'Aiguille du Tour. Bien en jambes, nous enchaînons par l'ascension de la Petite Fourche toute proche.



Le Glacier du Tour au petit matin

Les nuages nous frôlent, lâchent un fin grésil givré et voilent les paysages. En dessous, les unes après les autres, les cordées redescendent et le glacier semble soudain désert. Je profite encore un peu de ces fabuleux endroits, mais le moment du retour vient pour nous aussi. Une pause casse-croûte au refuge et nous poursuivons vers la vallée. Au loin, le Mont Blanc est toujours aussi majestueux…


Au fond, le Mont Blanc, à son pied Chamonix. A droite, les Aiguilles Rouges

← épisode précédentépisode suivant →

Classé dans : Non classé

Mots clés : Alpes, photographie

Aucun commentaire

Guillaume

Accompagnateur en Montagne. Émerveillé par les trésors de beauté de la Nature qu'il immortalise au travers de la photographie. Passionné, il aime partager et faire découvrir ce qui le touche avec les personnes qu'il accompagne au fil des randonnées.