Vers les cimes !

Balades photographiques d'un accompagnateur en montagne

Traversée de l'Ormont

Rédigé par Guillaume, le .

Dominant la vallée de la Meurthe, l'Ormont se trouve à proximité de Saint-Dié. Passant par la Lorraine, j'ai tout de même préféré troquer les sabots pour mes godillots. Au programme, visite de nombreuses roches belvédères, découverte de vestiges de la guerre 14-18…

Je pars en train depuis Strasbourg pour aller jusque Saint-Dié. Remontant toute la vallée de la Bruche, je voit petit à petit la ligne de crête prendre de la hauteur, les pentes devenir plus raides et se resserrer. Franchissant un viaduc et traversant des tunnel, le train atteint le col de Saales, avant d'entrer dans la vallée de la Meurthe. Saint-Dié n'est plus loin. J'observe maintenant le massif de l'Ormont en panoramique par la fenêtre. Il n'a pas l'air bien haut, aussi je commence à douter de l'intérêt de la sortie…

Depuis la gare, il faut traverser tout le centre-ville pour rejoindre le départ du sentier. La ville a été profondément marquée par les nombreux conflits qui ont eu lieux dans la région. Entièrement reconstruite après la dernière guerre, l'artère principale qui descend de la gare jusqu'à la cathédrale à ainsi une architecture bien singulière. Bientôt je laisse l'urbanisation derrière moi pour m'enfoncer dans la forêt où je commencence l’ascension.

Curieux, je visite la plus part des roches de ce massif. Roche du Chapeau, Roche des Fées, Roche du Caillou, Roche du Sapin Sec, Roche de l'Observatoire, Roche de l'Ormont, j'ai vraiment l'impression de me balader dans les Vosges du Nord. Pourtant les panoramas offerts par ces belvédères donnent sur la vallée de la Meurthe, les Vosges Centrales et les Hautes Vosges. Habitué à observer ces montagnes depuis la plaine d'Alsace, je m'amuse à retrouver certains sommets en observant la ligne de crête depuis l'ouest cette fois-ci. Je vois ainsi le Climont, le Grand Brézouard, la Tête des Faux, la Tête des Himmerlins et d'autres encore jusqu'au Hohneck ! On distingue même très bien le Col du Calvaire.

Le massif de l'Ormont fût aussi au cœur des conflits du siècle dernier. Il est ainsi parsemé de vestiges des lignes françaises de 14-18. Il s'agit de points aménagés pour l'observation les lignes ennemis et le commandement : des tranchées construites de pierres sèches, des rochers aménagés et fortifiés ou encore cette "échelle de fer", sorte de mirador blindé tout en acier.

Descendant sur Saales, je passe au lieu dit des Quatre Bornes et découvre un monument inattendu intitulé windbreaker installé en commémoration de la tempête de décembre 1999. Une très belle sortie que je recommande.

Itinéraire : Saint-Dié, Roche du Chapeau, Roche des Fées, Roche du Caillou, Roche du Sapin Sec, Col du Chariot, Roche de l'Ormont, Col d'Hermanpaire, Col du Las, les Quatre Bornes, Saales.

Photographies : Roche des Fées, une tranchée française en pierres sèches, l'échelle de fer.

Classé dans : Randonnée

Mots clés : Alsace, Vosges, photographie, train

Aucun commentaire

Guillaume

Accompagnateur en Montagne. Émerveillé par les trésors de beauté de la Nature qu'il immortalise au travers de la photographie. Passionné, il aime partager et faire découvrir ce qui le touche avec les personnes qu'il accompagne au fil des randonnées.