Vers les cimes !

Balades photographiques d'un accompagnateur en montagne

Tour de la vallée de la Doller

Rédigé par Guillaume, le .

Sans doute êtes-vous déjà en train de chercher où cette vallée se cache, comme bien souvent d'ailleurs quand j'en parle autour de moi. Si je vous dis Masevaux et son célèbre festival d'orgue, non ? Alors le Ballon d'Alsace devrait normalement vous dire quelque chose, n'est ce pas ? Située tout au sud du massif des Vosges, juste après celle de la Thur, la vallée de la Doller est la toute dernière vallée alsacienne. Plus petite, moins connue et donc moins fréquentée, elle ne manque pas pour autant de merveilles… Voici comment j'ai profité de deux belles journées pour en faire le tour, soit une distance de 50km avec plus de 2300 mètres de dénivelé.

Premier jour

Depuis Mulhouse, j'arrive en bus à Masevaux. Avec sa grande façade classique, l'église s'impose au visiteur. Je profite des commerces du centre pour compléter mes provisions de marche. Et je quitte la ville en m'élevant vers les bois qui cacherons bientôt la vue sur la vallée. Je passe à la ferme-auberge du Bruekenwald avant d'atteindre le petit lac du Lachtelweiher. Je poursuis la montée à la ferme-auberge du Lochberg puis jusqu'à un petit col dans les pâturages où abondent les fleurs. Omniprésents, le Thanner Hubel et le Rosberg ferment majestueusement l'autre côté de la vallée et Masevaux se laisse encore un peu apercevoir.

Je me rend maintenant vers le Ballon d'Alsace. Le sentier entre dans les bois avant de déboucher plus tard sur les chaumes du Tremontkopf et du Wissgrut. Le panorama superbe invite à la pause et je ne me fais pas prier...

Ayant dépassé la station de ski du Grand Langenberg, j'atteins rapidement le Ballon D'alsace. Changement d'ambiance : grande route, hôtel, boutique de souvenir, une percée très touristique au milieu de la montagne. Ce sommet est aussi un lieu de séparations et de rencontres, un carrefour. Morceaux choisis. Il bordait la frontière avec l'empire allemand suite à l'annexion de l'Alsace en 1871, ce qui conduisit à l'installation en 1909 de la statue équestre de Jeanne d'Arc pour symboliser l'attachement de la France pour cette région perdue. C'est un des lieux de rencontre de la culture vosgienne d'une part et alsacienne d'une autre, ce qui se traduit par exemple dans les noms des lieux. C'est sur ses pentes que passe la limite entre les bassins versant du Rhin et du Rhône…

Laissant ce sommet derrière moi, je descend jusqu'au Lac d'Alfeld, dont le niveau est vraiment très bas en ce moment. Puis je remonte le long de l'Isenbach, littéralement la rivière de fer, dont les eaux passant dans des roches riches en oxydes de fer ont teinté le lit d'une couleur rouille. J'atteins enfin les chaumes du Gresson, la ferme-auberge n'est plus qu'à deux pas…

Deuxième jour

La ferme-auberge du Gresson est vraiment un endroit charmant où l'ambiance est toute familiale, l'accueil est simple et chaleureux, la cuisine généreuse et savoureuse, le confort excellent. Cerise sur le gâteau, on ne peut y aller qu'à pied. Après avoir un peu trop bavardé au petit déjeuné, je me met en route pour les deux Neuweiher. Le refuge du Club Vosgien de Masevaux y est idylliquement placé. J'attaque la monté pour rejoindre les Hautes Bers, puis la Tête des Perches avec sa vue plongeante sur le Lac des Perches également appelé le Sternsee que je finis par rejoindre en passant par le Rouge Gazon.

A travers la forêt, je me dirige maintenant vers le Col de Rimbach. J'emprunte un temps un chemin balisé puis de simples chemins forestiers qui vont m'y conduire plus directement. Arrivé sur la crête, je retrouve le balisage du GR5 et peu de temps après arrivent les chaumes de Belacker. Depuis ce col, la vue est prenante : d'un côté on voit le Ballon d'Alsace, le Gresson, d'un autre le Grand Ballon.

Le sentier s'élève maintenant vers le Vogelstein pour passer ensuite non loin du sommet du Rosberg. Après un petit col, je gravis la dernière pente de ma sortie pour passer au sommet du Thanner Hubel. Je m’imprègne d'un dernire tour d'horizon avant de quitter les plaisirs des hauteurs. Je dépasse le chalet refuge du Ski Club Vosgien de Thann, puis la ferme-auberge situé en contre bas et le sentier plonge dans les forêts en direction de Bitschwiller. Bientôt je serai parvenu dans la vallée, la besace à nouveau pleine de souvenirs…

Itinéraire : Masevaux, Bruekenwald, Lachtelweiher, Lochberg, Wissgrut, Ballon D'alsace, Lac d'Alfeld, le Gresson Moyen, les Neuweihers, la Tête des Perches, le Lac des Perches, le Col de Rimbach, Belacker, le Rosberg, le Tanner Hubel, Bitschwiller.

Photographies : Sewen et son lac, une fleur d'arnica, une mouche posée sur une fleur, la statue de la Vierge au sommet du Wissgrut, la statue équestre de Jeanne d'Arc au Ballon d'Alsace, le monument en hommage au démineurs au Ballon d'Alsace, la vallée de la Doller vue depuis le Ballon d'Alsace, le Gresson avec la vue sur le Thanner Hubel, le Lac des Perches vue depuis la Tête des Perches, au bord du Lac des Perches, Belacker (Guillaume Brocker).

Classé dans : Randonnée

Mots clés : Alsace, bus, train, Vosges, photographie, ferme-auberge

2 commentaires

Guillaume

Accompagnateur en Montagne. Émerveillé par les trésors de beauté de la Nature qu'il immortalise au travers de la photographie. Passionné, il aime partager et faire découvrir ce qui le touche avec les personnes qu'il accompagne au fil des randonnées.