Vers les cimes !

Balades photographiques d'un accompagnateur en montagne

De vignes en vieilles pierres

Rédigé par Guillaume, le .

Me voici reparti sur les sentiers, à la découverte d'un secteur nouveau pour moi. Je me suis préparé un parcours reliant Kaysersberg à Ribeauvillé et passant par quelques ruines disséminées dans la montagne, soit 21 kilomètres avec pratiquement 1000 mètres de dénivelés positifs.

Kaysersberg et son château

Tout commence donc à Kaysersberg, très jolie ville qui donne envie de s'y attarder pour flâner dans ses ruelles bucoliques aux façades d'un autre temps. Je chemine ensuite vers le château qui surplombe la citée. Du haut de la plate-forme, sa tour restaurée offre un magnifique point de vue sur les environs.

Puis, je poursuis à travers la montagne en direction des ruines du château de Reichenstein, mais hélas, je passe sans voir la moindre pierre. Les rares vestiges auraient-ils été couverts par des broussailles ? Je continue mon chemin vers le col de Seelacker pour atteindre ensuite les ruine du couvant de Silo. Il reste bien un pan de mur et les bases d'anciens bâtiments parmi les quelles on peut distinguer ce qui fût une église ou une chapelle, mais rien de bien spectaculaire.

Je retourne sur mes pas, vers le col de Seelacker pour me diriger ensuite vers les ruines du château de Bilstein. Perché sur un sommet rocheux, la base du donjon nous donne d'admirer Aubure avec le Grand Brézouard d'un côté, le Haut-Koenigsbourg d'un autre. En descendant, je ne manque pas de faire un petit crochet par la roche Saint-Jacques.

Un arbre remarquable

Direction le lieu-dit la pépinière, pour ensuite rejoindre le monastère de Dusenbach, qui trouve ses origines au Moyen Age, avec la présence d'un ermite. Pour les curieux, je recommande cet article wikipédia très complet qui retrace de manière très détaillée l'histoire de ce lieu de pèlerinage. Sur le chemin, je passe à la hauteur d'un arbre tout à fait remarquable de par sa hauteur et son grand âge.

Ribeauvillé, la porte haute

Je suis maintenant presque arrivé à destination. Dans mon projet initial, je pensais passer par les châteaux de Ribeauvillé, mais la chaleur, la fatigue et l’ascension en perspective ont eu raison de mon courage. Dommage pour cette fois-ci, ces ruines méritant vraiment une visite. Je me suis donc rendu directement à la ville des ménétriers, elle aussi pleine de charmes.

De cette sortie, il me reste un sentiment mitigé. Il y a eu de beaux moments : Kaysersberg, le château de Bilstein, Ribeauvillé, mais aussi des passages assez monotones et des déceptions comme les ruines du couvent de Silo… Ayant aperçu le beau panorama sur Aubure et le Grand Brézouard, je rentre aussi avec de nouvelles idées pour de prochaines sorties. Chic alors !

Accès

Ce trajet est accessible en transports en commun. Il existe des lignes de bus entre allant de la gare de Colmar à Kaysersberg, de Ribeauvillé et la gare de Colmar, et enfin de Riveauvillé à la gare de Sélestat. Pour tous les horaires, je recommande de consulter vialsace.eu.

Photos : Ribeauvillé et son château (Guillaume Brocker), un arbre remarquable (Guillaume Brocker), la porte haute à Ribeauvillé (Guillaume Brocker).

Classé dans : Randonnée

Mots clés : bus, train, Vosges, Alsace, photographie

Aucun commentaire

Guillaume

Accompagnateur en Montagne. Émerveillé par les trésors de beauté de la Nature qu'il immortalise au travers de la photographie. Passionné, il aime partager et faire découvrir ce qui le touche avec les personnes qu'il accompagne au fil des randonnées.